L’énurésie nocturne chez l’enfant

L’ENURESIE NOCTURNE

L’énurésie nocturne survient lorsqu’un enfant qui a atteint l’âge de contrôler sa vessie urine accidentellement pendant son sommeil. Elle s’observe plus fréquemment chez les garçons.

Causes les plus fréquemment énoncées:

  • manque de maturité du système de contrôle urinaire;
  • génétiques ;
  • sommeil profond : l’enfant est moins sensible aux indices du besoin d’uriner;
  • déficit en hormone antidiurétique (ADH) : cette hormone facilite la rétention d’eau par l’organisme ;
  • lésion mineure d’un nerf : cela peut diminuer la capacité de l’enfant à sentir que sa vessie est pleine.

Autres causes

  • La respiration « paradoxale »

Lors de l’inspiration, les poumons de remplissent d’air, leur volume augmente et le diaphragme descend ; le ventre « se gonfle » sous la pression. Si cette pression n’est pas orientée vers l’extérieur mais vers le bas, la vessie va être comprimée et incitée mécaniquement à se vidanger, notamment si l’enfant est très cambré.

Evaluer si le comportement abdominal est physiologique:

L’enfant est allongé sur le dos, jambes repliées, pieds au sol. L’examinateur pose une main sur son ventre. Il demande à l’enfant de tousser. Physiologiquement, on doit observer une descente de la main lors de cette toux forcée. Dans le cas contraire (l’examinateur ressent une poussée sous la main), on parle de respiration paradoxale, d’abdomen incompétent.

  • Les apnées du sommeil

Lors des apnées du sommeil favorisées par la respiration « buccale », il y a une baisse de l’oxygénation du cerveau, une augmentation de la pression intra-abdominale et de  la pression artérielle, une baisse de la production de l’ADH… L’énurésie nocturne est alors favorisée.

Signes de la respiration buccale :

L’enfant ronfle, bave, transpire beaucoup, a un sommeil agité, fait des pauses respiratoires…

  • Les traitements
  • Rééducation de la respiration par un kinésithérapeute
  • Correction de la déficience posturale par un podologue-posturologue
  • Traitement orthodontique des causes de la respiration buccale (palais étroit, rétromandibulie)